A mi-temps

Ca y est, c’est le compte à rebours… Dans quatre mois seulement, ma petite dernière fêtera ses deux ans, et dans quatre mois donc, il me faudra reprendre le chemin du travail. Et oui, grâce à la réforme du congé parental, son papa décidant de ne pas poser au moins six mois et bien… Nos droits à indemnisation s’arrêtent à deux ans… Et non plus trois comme auparavant ! Un coup de maître pour les finances de la CAF, cette réforme ! Bref, ce n’est pas le sujet qui nous occupe aujourd’hui !

De retour à un « nouvel ancien » travail

A défaut d’avoir suffisamment avancé dans mon projet de reconversion, il me faut retourner chez mon employeur actuel. Mais je ne reprends pas à mon ancien poste, celui-ci ayant été réattribué au moment de la réorganisation (à cause de la fusion, pour ceux qui n’ont pas suivi) C’est donc un nouvel emploi que je vais occuper finalement, non sans stress vu comme celui-ci m’est décrit par mes collègues et les remplaçantes qui se succèdent dessus (et oui, car ils en usent… Ce qui n’est pas bon signe !)

A mi-temps

Ma décision est prise et bien que je ne l’ai pas encore annoncé officiellement, c’est à mi-temps que je vais reprendre mon emploi. Et si l’indemnisation du congé parental, elle, s’arrête à deux ans, les droits au congé eux, sont toujours de trois ans. Et mon temps partiel est donc de droit également. Mon employeur sera donc obligé de me l’accorder, pour un an. Ensuite, advienne que pourra, mais j’ai bon espoir qu’une fois les dispositions prises et l’organisation installée, ce soit moins compliqué pour lui de poursuivre ainsi, si je le souhaite.

Des raisons personnelles

Je ne vous cache pas qu’avec trois enfants et deux ans de nuits hâchées, la fatigue est bien présente et cela joue dans la balance du taux de reprise… Mais il y a d’autres raisons également :

  • Ce sera la première année de crèche de la mini, et j’aimerais qu’elle se fasse en douceur ;
  • Mon fils rentre en CP, c’est une année décisive, j’ai envie d’être disponible physiquement et mentalement pour l’accompagner le soir dans l’apprentissage de la lecture ;
  • Mon aînée entre au collège… Oui ne rigolez pas, ça fout un sacré coup… Et là également, je veux pouvoir l’accompagner, dans les devoirs, l’organisation et ce chamboulement de rythme.

Une année très chargée familialement donc… Alors reprendre à temps plein me paraît une TRÈS mauvaise idée !

Poursuivre ma reconversion

Cela demande du temps, et je n’aurais pas trop de deux jours par semaine pour mettre en route tout ce que j’ai en tête… Dont je vous parle très bientôt ! A commencer par mon roman, que je compte finir, corrections comprises, pour pouvoir le proposer à l’édition d’ici la fin de l’année 2018. Bien-sûr, ce n’est pas celui-ci qui me nourrira, même si j’arrive à le faire publier, mais c’est un projet qui me tient à cœur et auquel je crois fort (et c’est l’essentiel non ?)

Laisser la place au vide

Comme abordé ici, l’idée de laisser une place vide, de laisser du temps, de l’espace a fait son chemin. Je crois foncièrement que je dois m’autoriser cet espace de respiration dont je ressens beaucoup le besoin actuellement. Je vous en parlais d’ailleurs encore cette semaine ici. Ce n’est pas simple tous les jours…

Un challenge

Reprendre à mi-temps, un challenge ? Oui, dans un sens. Je ne veux pas que la moitié de mon mi-temps soit engloutie dans les tâches familiales non plus. Comment concilier vie de famille et vie professionnelle en devenir, ça ne va pas être simple ! L’idée est quand même de mettre à profit mon temps au maximum, j’espère que le bilan final sera positif de ce point de vue.

12 réflexions sur “A mi-temps

  1. Pour avoir testé le mi-temps pendant 6 mois, c’est un beau compromis, qui permet de garder un pied dans la vie professionnelle et sociale, tout en gardant du temps pour soi et la famille! Je te félicite pour ton projet d’écriture, je ne pensais pas qu’il était si avancé, que dis-je, quasi terminé! Allez, encore 4 mois de bonheur en famille, à 100% 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Je tombe sur ton article un peu tard, comment s’est passée ta reprise? Mon congé parental prend fin dans 2 semaines, et je reprend également à mi temps. Je n’ai AUCUNE envie de laisser ma fille. La société est décidément mal faite… mais bon. Courage en tout cas 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s