Premier bilan du défi créatif

Totalement boostée par mon premier défi consacré à l’écriture, dont le résultat me rend particulièrement fière, grisée par cette impression que tout était possible, j’ai entrepris, directement à la suite le défi créatif dont je vous parlais ici.

L’idée première était de renouer avec ma créativité, dans tous les sens du terme, mais surtout mon lien au dessin, à la peinture, mis à mal depuis de nombreuses années.

Un défi trop ambitieux

C’est un petit livre de poche, et pourtant le coaching de Julia Cameron est extrêmement dense.

Il y a bien-sûr les pages du matin (Il faut quand même compter une vingtaine de minutes pour les faire) mais aussi le rendez-vous avec l’artiste (au minimum deux heures une fois par semaine) et surtout les exercices différents chaque semaine : elle en propose une dizaine et il faut en faire au moins cinq. Ce ne sont pas des petits exercices mais de véritables introspections. Si on veut les faire correctement je trouve que cela demande plusieurs heures par semaine.

Par exemple : retrouver les freins, les scénarios négatifs qui ont bloqué notre créativité, inventer nos vies rêvées… Tout cela à l’écrit, évidemment, en plus des pages ! On pourrait y consacrer une retraite spirituelle de plusieurs semaines sans problème !

Une bonne méthode, mais un livre désorganisé

La méthode proposée dans le livre m’a convaincue, je reviendrai pourquoi par la suite. Mais le livre lui-même est assez rébarbatif et mal rédigé. Est-ce un problème de traduction ? Aucune idée. Le livre est découpé en semaines de challenge, jusque là tout va bien, mais ensuite cela se corse. Il aurait mérité d’être découpé par jour afin de ne pas obliger la personne à lire l’intégralité de la semaine plusieurs fois pour comprendre où elle en est rendue !

La première partie du chapitre décrit une partie des exercices avant de les reprendre sommairement dans la seconde partie, mais aucune des deux parties n’est exhaustive. Cela devient donc un véritable casse-tête pour retrouver précisément les intitulés de chacun et pouvoir les mettre en application. Ce côté désorganisé nuit carrément au challenge car il provoque une perte de temps ultra importante, alors même qu’il est déjà très chronophage ! Pour ma part j’ai assez vite lâché les exercices hebdomadaires, après la seconde semaine en fait.

J’ai abandonné !

Et je n’ai même pas honte de le dire ! J’ai été découragée par le temps que cela me prenais quotidiennement. Comparé à cela, le défi du concours Fyctia était léger ! J’écrivais un soir sur deux ou trois et ça me paraissait déjà dense… Là, je n’avais aucune envie de consacrer l’entièreté de mon énergie dedans, d’autant que j’en suis convaincue, la créativité a besoin d’espaces de respiration.

J’ai écrit mes pages du matin tous les jours pendant plus de trois semaines. A ce moment là, j’ai cru que c’était acquis, puisqu’on dit qu’une habitude s’installe en 21 jours… J’aurais dû me méfier, derrière, rien ne s’est passé comme prévu. Ecrire trois pages d’affilée spontanément ne m’était pas difficile en soi. Mais si vous rajoutez le paramètre « enfants », c’était vraiment une lutte chaque jour. Parfois j’étais dérangée dix fois en écrivant une demi-page ! Autant dire que le but de l’exercice, lâcher prise, laisser l’écriture se faire automatiquement, était impossible. Les derniers jours, j’étais littéralement obsédée par la peur d’être dérangée et rien d’autre ne se couchait sur le papier.

Un bilan très positif

Malgré tous ces points relativement négatifs, je fais un bilan très positif de ce challenge. Pourquoi ? Parce que je suis convaincue de ce que j’ai expérimenté :

  • Le rendez-vous hebdomadaire avec soi-même, artiste ou pas, est pour moi une base indispensable pour l’épanouissement personnel. Je le pratiquais avant, je le pratique encore maintenant, et je sais que je continuerai, il m’est indispensable !
  • la pensée positive, je vous en ai déjà parlé, est quelque chose qui me tient à cœur. Savoir se reprogrammer en reformulant positivement nos freins m’a permis d’avancer plus vite que ce que je n’aurais cru.
  • Les pages du matin sont d’une efficacité redoutable ! En trois semaines, elles m’ont permis de faire des expériences très diverses et étonnantes :
    • émergence de problématiques personnelles,
    • Résolution de problèmes,
    • brainstorming écrit pour l’écriture d’une lettre de motivation,
    • improvisation de récits fictifs faisant apparaître des personnages et situations totalement nouveaux,
    • récit descriptif autobiographique…

Au-delà de ce qui est apparu dans les pages du matin elles-mêmes, j’ai pu constater un réel effet sur ma créativité, durant le challenge :

  • moins d’angoisse de la page blanche,
  • plus de spontanéité dans la réalisation de mes idées,
  • un foisonnement d’idées, une sorte d’hyperactivité créative.

Vraiment ça a été assez flagrant et totalement bluffant ! Je me suis rendue compte aussi assez rapidement de l’effet inverse à l’arrêt des pages du matin. D’ailleurs, vous l’aurez constaté : vous me lisez moins en ce moment 😉

Concrètement ce challenge a été réussi car, malgré mon arrêt en cours de route, il m’a permis de reprendre mes crayons et d’assumer, et même de me lancer et de proposer des illustrations/portraits sur commande.

En conclusion

Je garde cet ouvrage précieusement. Je sais que si j’éprouve demain une baisse de créativité, je m’en servirai de nouveau, peut-être d’une manière différente ? Il est tellement riche qu’il permet vraiment d’explorer les choses de multiples façons. Et je n’hésiterai pas à le recommander, tout en mettant en garde sur ses défauts rebutants !

4 réflexions sur “Premier bilan du défi créatif

  1. Tu as titillé ma curiosité et j’en envie d en savoir plus sur ce livre. En m’abonnant à la revue psychologie positive il y avait justement une réduction avec ce livre, alors dans quelques mois j’espère appliquer quelques astuces. Bonne soirée.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s