Oubliez les CV, pensez réseau

Je ne suis pas la première à en parler et ce n’est pas un scoop. Je l’avais déjà expérimentée quand je cherchais du travail dans la communication, et avec succès. Mais naïvement je pensais que c’était le domaine de compétences qui voulait cela. Cette fois je l’ai expérimentée d’une toute autre manière.

La réalité de la reconversion est plutôt difficile. Suite à cet article là, j’ai compris que tout miser sur une diplôme ou une formation pour me reconvertir n’allait pas me servir. Cela tombait plutôt bien, car le diplôme qu’il me faut, je ne l’ai pas (encore). Par contre je fourmille d’envies et d’idées. J’ai décidé de m’en servir pour capter mon auditoire.

Comment trouver les bons contacts ?

Je suis partie de mes projets concrets (la parentalité et le deuil) et j’ai simplement pris contact avec les gens que je connaissais en leur demandant conseil. De fil en aiguille, les contacts se sont multipliés et finalement, assez facilement, j’ai sollicité 3 personnes identifiées comme ressource, que je ne connaissais pas, en appelant « de la part de ». Ce sont ces 4 derniers mots qui font toute la différence et ouvrent les portes. Chaque fois que j’ai obtenu un nouveau contact, je demandais à mon interlocuteur si je pouvais appeler de sa part. Les gens refusent rarement.

Cette manière de faire m’a été largement suggérée par une connaissance DRH, qui m’a indiqué que le CV, c’est has-been. Ils en reçoivent des centaines, la plupart n’amènent pas à un entretien et dans mon cas, ce serait néant. Par contre, tout le monde est plein de bonne volonté pour rendre service, apporter sa pierre à l’édifice, donner un conseil, recevoir quelqu’un en entretien non formel. J’ai donc décidé de jouer cette carte, et pour le faire, j’ai rangé mes CV et beaucoup préparé mon discours.

 

Une posture « VRP » : être force de proposition

Il n’était même pas question pour moi de regarder les offres d’emploi puisque de toute évidence mon profil ne colle pas avec les exigences du secteur que je vise. J’ai donc décidé plutôt de solliciter mes interlocuteurs avec plusieurs objectifs :

  • En tout premier lieu, me présenter, moi, mon parcours, mon bagage, mes envies.
  • Dans un second temps proposer mes différents projets autour de la parentalité, du deuil, des thématiques qui m’animent dans le cadre de ma reconversion
  • dans un troisième temps en leur demandant de me conseiller, de m’aider, à concrétiser mes projets, pas forcément en m’embauchant ou en me finançant, mais en me donnant des astuces, des idées et des contacts.

 

 

L’entretien est plus qualitatif qu’une candidature

Je n’ai pas refait mon CV, et pour tout vous dire, je n’ai écrit qu’une seule lettre de motivation. Et pourtant, j’ai décroché quatre entretiens, qui n’étaient cependant pas des entretiens d’embauche. Mais j’y suis allée à fond car je reste persuadée que les personnes qui m’ont accordé une heure de leur temps se souviendront de moi si un jour quelque chose correspond à mon profil. Désormais elles me connaissent, ont entendu mes motivations, mon discours, mes projets et les ont en tête.

Elles n’étaient pas méfiantes ni sur la défensive car je ne venais rien leur réclamer qu’elles ne pourraient m’apporter. Je suis ressorti de ces entretiens avec des encouragements (c’est toujours bon pour le moral), des idées pour mes financements, de nouveaux contacts à démarcher pour m’aider à finaliser mes projets. Et… une proposition concrète, qui va dans le sens de ce que je souhaite, même si cela ne correspond pas à ce que j’avais envisagé au départ. Je vous laisse du coup, j’ai du boulot 😉

 

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s